Les élèves transforment les masques chirurgicaux de la maison de retraite

Ouest-France du 28 mai 2022

Sept résidentes de l’accueil de jour de la maison de retraite de la Mare sont venues découvrir, mercredi 25 mai 2022, le recyclage des masques par des lycéens de la filière plasturgie du lycée Marcellin-Berthelot, à Questembert (Morbihan)

Un élève explique aux résidentes les étapes de traitement du masque pour obtenir une matière réutilisable

Depuis le début de l’année scolaire, six élèves de première Bac pro plasturgie se sont lancés avec leur professeur d’atelier, Jean-Louis Le Droguenne, dans un projet de recyclage des masques utilisés par l’Ehpad La mare de Rochefort-en-Terre (Morbihan). Mercredi 25 mai 2022, sept résidentes sont venues au lycée découvrir ce projet

Quatre sacs-poubelles de 130 litres par mois

Nous en consommons beaucoup. Nous avons cherché une solution de recyclage et le lycée était partant​, explique une accompagnatrice à l’origine du partenariat. Pour les élèves, cette action s’inscrit dans leur programme de Bac à Marcellin-Berthelot, à Questembert. Ils y consacrent deux heures toutes les deux semaines. Nous leur livrons deux sacs-poubelles de 130 litres tous les quinze jours​, précise Caroline Duhamel, animatrice à la maison de retraite.

Chaque sac pèse environ 2,5 kg et contient plusieurs milliers de masques. Ceux-ci sont ensuite traités par les élèves pour récupérer la matière recyclable. Nous avons dû chercher des solutions pour enlever les élastiques et la barre métallique​, explique Jean-Louis Le Droguenne. Après de nombreux tests, c’est finalement à la main qu’est réalisée cette séparation. Nous récupérons 80 % du masque. Pour nous, c’est une matière gratuite​, précise le professeur.

Un protocole de fabrication

Cette matière première va ensuite suivre toute une chaîne que les élèves ont présentée aux résidentes. Nous avons dû établir un protocole de fabrication​, précise l’enseignant. D’abord, les restes de masques passent par l’extrudeuse qui chauffe et amalgame la matière. Il faut faire attention, cela sort à plus de 100 °C. Des fois la machine se bouche​, explique Jonathan, un élève.

Ils s’appellent Jonathan, Axel, Maxime, Aurélien, Maël et Louis, ils sont élèves en première Bac pro plasturgie à Marcellin-Berthelot et portent un projet de recyclage des masques de l’Ehpad La mare de Rochefort-en-Terre

Car la matière des masques demande des adaptations. Les carottes ​de plastiques obtenues après extrusion sont ensuite refroidies avant d’être envoyées au broyeur qui va les réduire en granules. La taille des granules de plastiques est importante, nous avons dû changer la grille pour qu’ils soient plus gros​, précise Axel, en montrant ces derniers.

Quelques questions sont émises par les résidents, tout à leur découverte. Je n’ai jamais vu ça. E t après ?​. Direction la presse, où Maxime explique le fonctionnement : Les granules de plastique sont chauffés à 220 °C pour obtenir une pâte, puis celle-ci est injectée dans le moule avec une pression de 188 barres.

Un projet dans le flou pour les années à venir

​Les élèves ont choisi de produire des pièces de jeux d’échecs. C’est une pièce très épaisse, il faut cinquante secondes pour la produire​, poursuit Maxime en présentant le résultat aux résidents. Ils deviennent ça, nos masques ! »​, s’exclame une résidente. Une découverte très instructive ​et jamais vue ​qui donne du sens au projet de recyclage, même si des questions se posent pour l’avenir.

Ce projet est prévu pour deux ans, mais la consommation de masque est en baisse. Pour l’année prochaine on est dans le flou​, déplore l’enseignant. Un projet que les élèves trouvent très motivant et utile : C’est du recyclage. Chaque résidente est repartie avec un porte-clés en pièce de jeu d’échecs. De quoi garder un souvenir de cette visite insolite.

Le Crédit Agricole a décerné ses trophées de la vie locale

Remise du 2ème prix des trophées de la vie locale du Crédit Agricole par Mme ELAIN Isabelle, présidente de la caisse du Crédit Agricole de Questembert-Malansac accompagnée de Mr DANO Sébastien, directeur.

600 € pour notre projet de médiation par l’animal, un accompagnement à visée thérapeutique qui sera réalisé par une praticienne spécialisée

Séjour-vacances à Saint Molf

Du 4 au 8 avril, 11 résidents du site de La Mare, ont quitté Rochefort-en-Terre, direction Saint-Molf pour une semaine de vacances.

Au programme de cette semaine : , visite de l’exploitation DELANOE père & fils, visite de l’Océarium du Croisic, marché de Guérande, animation musicale…..

Les résidents et l’équipe accompagnatrice ont passé une belle semaine riche en émotion, en partage, en convivialité.

Information aux familles et visiteurs

Chers visiteurs et familles

Les visites sont autorisées, dans le respect des gestes barrière

Le pass sanitaire est obligatoire

Le pass sanitaire comprend trois types de preuves :
• soit un certificat de vaccination,
• soit un certificat de test négatif de moins de 24 heures,
• soit un certificat de test positif d’au moins 11 jours et de moins
de 6 mois valant comme preuve de rétablissement.

Le port du masque chirurgical est obligatoire

4 personnes maximum à la fois

Animation musicale dans le jardin de l’EHPAD

La météo favorable de la semaine dernière, a permis d’organiser un après-midi musical dans le jardin de l’EHPAD.

Les résidents bien installés à l’ombre des parasols, ont apprécié les chansons interprétées par Philippe MAISONNEUVE, accompagné de Daniel BOUVAIS à l’accordéon.

Dans La Presse

Du muguet et de la solidarité (Ouest-France du 2 mai 2020)

Pour ce 1er mai, le Lions club Vannes Bertranne a apporté un peu de réconfort aux résidents des Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes et au personnel aidant et soignant avec un brin de muguet.

Margot Bon, membre du club, a remis 200 brins au personnel de l’établissement de Rochefort-en-Terre. « Nous avons acheté une partie de la production, 1 000 brins, du producteur Lilyval, de Saint-Julien-de-Concelles, en Loire-Atlantique. »

Rochefort a reçu 200 brins, les autres ont été répartis entre « plusieurs Ehpad vannetais ».

Le président, François Lamour, et les membres n’ont pas chômé : « Nous avons déjà fourni 420 masques FFP2 à des établissements vannetais. »